1.3 ) Les acteurs du commerce équitable

Publié le par Projet Tuteuré IUT B

1.3 Les acteurs du commerce équitable :

 

Le mouvement du commerce équitable réunit une multitude d'acteurs le plus souvent organisés en réseaux et devant respecter les critères impératifs du commerce équitable. Nous avons donc :


* Les producteurs


Choisis parmi les plus défavorisés ou marginalisés, ils sont situés dans les pays en développement, principalement en Amérique latine, en Asie du sud et en Afrique de l’ouest.
Les producteurs sont généralement des coopératives ou associations de producteurs, des groupes familiaux ou communautaires, ou encore des ONG.


Les projets de production sont sélectionnés en fonction des critères du commerce équitable, le principal concernant l'organisation du travail. Celle-ci doit en effet être fondée d'une part sur le respect des droits de l'Homme (pas d'esclavage ou de travail d'enfant, quand cela est possible) et de l'autre sur le respect des conditions démocratiques de participation aux décisions du groupe (production, destination, montage des projets locaux).


Toutes les phases de production et de transformation des produits sont normalement réalisées sur place quand c'est possible, et ce afin de créer davantage de valeur ajoutée au niveau local.

Les obligations des fabricants :
1) achat de produits labellisés à un importateur agréé
2) Fournir une traçabilité physique et financière
3) paiement d’une redevance
4) respect des règles d’utilisation du logo
5) déclaration trimestrielle.
sources : conférence sur le commerce équitable à Lyon : Village de la solidarité internationale 20novembre 2005


* Les importateurs :


Ils sont généralement situés dans les pays du Nord, ils nouent les relations « équitables » avec les groupements de producteurs du Sud et revendent leurs produits à des détaillants ou des transformateurs. Les importateurs acceptent généralement une marge faible (2 à 3%). Le plus souvent l’importateur est en liaison directe avec une organisation intermédiaire sur place qui suit les producteurs, assure des formations et un encadrement. Ils sont souvent sous forme de structures commerciales ex : les centrales d’achat


centrales d'achat
Dans de nombreux pays européens, des centrales d'achat participant au commerce équitable achètent les produits aux groupements de producteurs du Sud en passant des contrats selon les principes du commerce équitable, puis les distribuent aux détaillants.


L'EFTA, European fair trade association, regroupe 11 centrales d'importation (dont Solidar'Monde pour la France qui est la centrale d'achat de plusieurs associations dont Artisan du Monde) dans 9 pays d'Europe (Allemagne, Autriche, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse). Elle représente en Europe environ 60 % des importations de produits non labellisés issus du commerce équitable.


Les obligations des importateurs peuvent se résumer comme ceci :
1) s’approvisionner auprès d’organisations du registre Max Havelaar
2) avoir un prix minimum garanti
3) payer une prime de développement quand le producteur en a besoin. Cette prime servira à des développements collectifs
4) possibilité de préfinancement des récoltes
5) établir un partenariat sur le long terme
6) effectuer des achats en direct en limitant les intermédiaires (surtout pour réduire le prix public par la suite)
7) déclaration trimestrielle de flux physiques

sources : conférence sur le commerce équitable à Lyon : Village de la solidarité internationale 20novembre 2005

* Les « labellisateurs »


Les filières « labellisées » apparues avec la création du label Max Havelaar (principalment les produits alimentaires) constituent un domaine à part au sein du commerce équitable : elles ont le plus important potentiel de croissance grâce à l’opportunité de vendre les produits équitables via la grande distribution.



* Les boutiques spécialisées


La majorité des boutiques spécialisées est constituée par les 3 000 Magasins du Monde gérés par environ 50 000 bénévoles et par quelques salariés. Ces magasins ne commercialisent que des produits issus du commerce équitable (artisanat ou alimentaire) et s'inscrivent avant tout dans une démarche de promotion du commerce équitable.


Ces magasins (comme les 146 boutiques d'Artisans du monde) font partie du réseau News !, créé en 1994. Ses objectifs sont d'harmoniser les critères du commerce équitable, de soutenir la création de fédérations nationales dans les pays qui en sont dépourvus et de coordonner des actions de sensibilisation des consommateurs et des décideurs politiques et économiques.


* Autres modes de distribution


Les produits issus du commerce équitable sont également vendus dans des magasins de produits biologiques, et de plus en plus, au sein de la grande distribution, par des circuits de vente par correspondance et en ligne, et aussi dans les magasins classiques. Sans oublier la consommation hors domicile, dans la restauration par exemple.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article