3.1 ) Présentation de Max Havelaar

Publié le par Projet Tuteuré IUT B

Le premier label de commerce équitable à avoir été mis en place est celui de « Max Havelaar ». Il est lancé en 1988, aux Pays –Bas, et ne concerne au départ que le café. Très vite, il va s’étendre à d’autres produits. Dans le même temps, d’autres labels voient le jour, comme par exemple le label « Transfair International », créé en 1992 par Transfair Allemagne et EFTA (Association du Commerce Equitable).

Afin d’apporter une certaine cohérence à l’ensemble de ces labels, créé en avril 1997, le FLO (Fair Trade Organisation International). C’est l’organisation internationale de labellisation des produits issus du commerce équitable. Tous les labels lui sont affiliés, y compris Max havelaar, et cela permet donc d’assurer l’harmonisation au niveau international des critères de labellisation. En résumé, tout le processus de labellisation lui est attribué. Nous allons dans cette partie vous présenté tout ce que vous devez savoir sur le logo Max Havelaar.

3.1 ) Max Havelaar :

A) Présentation de Max Havelaar

Qui est Max Havelaar ?: l'origine de Max Havelaar :

C'est le nom du personnage principal d'un roman hollandais publié en 1860, par Eduard Douwes Dekker sous le pseudonyme de Multatuliqui dénonçait l’exploitation des petits caféiculteurs javanais par les courtiers.
Ce roman a eu un retentissement énorme et Max Havelaar symbolise encore aujourd’hui la solidarité avec les cultivateurs des pays en développement.

Qu’est-ce que l’association Max Havelaar France ?

Créée en 1993 à l’initiative de Peuples solidaires, d’Ingénieurs sans frontières et du Centre international de coopération pour le développement agricole (CICDA), et déclarée campagne d’intérêt général en 2003, Max Havelaar France est une association à but non lucratif, soutenue principalement par le ministère des Affaires étrangères et le CDE.

 
Son objectif est de soutenir les producteurs et les travailleurs défavorisés des pays en développement pour leur permettre d’atteindre des conditions décentes de vie et de travail, et viser leur autonomie.


Le moyen pour y parvenir est de proposer un label qui implique les acteurs commerciaux et identifie les produits issus du commerce équitable.

L’association Max Havelaar n’existe-t-elle qu’en France ?

Max Havelaar est le seul label international de commerce équitable. Cependant, il existe 19 organisations comme Max Havelaar France dans le monde : en Allemagne, en Autriche, en Australie/Nouvelle-Zélande, en Belgique, au Canada, au Danemark, aux États-Unis, en Finlande, en Grande-Bretagne, en Italie, en Irlande, au Japon, au Luxembourg, au Mexique, en Norvège, aux Pays-Bas, en Suède et en Suisse.


Les 19 organisations sont membres de Fairtrade Labelling Organizations (FLO) International qui définit les standards internationaux du commerce équitable en accord avec les organisations de producteurs, gère la certification équitable et réalise des missions d’appui aux organisations de producteurs.

Quelles sont les garanties apportées par le label Max Havelaar ?

Les produits qui arborent le logo Max Havelaar sont produits et commercialisés selon les standards internationaux du commerce équitable.


C’est la garantie que :
– les producteurs reçoivent un prix juste pour leurs récoltes ;
– les organisations de producteurs reçoivent une prime de développement et décident démocratiquement de son utilisation : la santé, l’éducation, la formation… ;
– les conditions de travail sont décentes : pas de discrimination, pas de travail des enfants… ;
– les relations commerciales sont durables et aussi directes que possible ;
– les méthodes de production sont respectueuses de l’environnement.


Les produits alimentaires concernés sont : café, thé, sucre, riz, cacao, miel, jus de fruits, fruits frais (bananes, ananas, mangues), fruits séchés (dattes, noix), quinoa, épices (poivre noir et blanc, noix muscade, gingembre, clou de girofle, curry, cardamome, vanille, cannelle).
Hors alimentaire, il y a le coton et les fleurs coupées.

B) La procédure de Certification

Demande des producteurs ou des commerçants


Première étape: l'échange d'information. Les commerçants et les producteurs reçoivent des informations concernant le Fairtrade. On leur demande de remplir un formulaire, qui permettra une première sélection.


Vous êtes chef d'entreprise et désirez en tant que tel contribuer au développement durable au Sud? Vous êtes importateur, patron d'une usine de transformation, détenteur de marque ou distributeur et le label Max Havelaar vous intéresse? Que diriez-vous d'en savoir plus ? Aller sur le lien : http://www.maxhavelaar.com/fr/page.php/verkopen

Examen de la demande


Les critères de commerce équitable sont-ils respectés et leur application est-elle contrôlable? Suite aux premiers contacts par courrier, succèdent généralement une interview et/ou une visite sur place.


Dans tous les cas, une preuve de transparence et la présentation d'un rapport détaillé sont exigées.

Certification


La décision de certification en la matière revient au comité de certification de Max Havelaar/FLO. Ses membres sont désignés par le conseil d'administration de FLO. Toutes les parties concernées (organisme du label, entreprises et producteurs) y sont représentées. Le comité possède une expertise en matière de commerce équitable: problématique du développement, droits des travailleurs, petites organisations agricoles, commerce international, certification et contrôle de développement social et économique.


Le comité décide également du maintien de la certification. Les rapports sont un moyen de procéder à un contrôle. Il s'agit moins de sanctionner les producteurs ou les commerçants qui ne remplissent pas toutes les conditions, que de rechercher des solutions. En cas de problème, le comité de certification adopte une approche nuancée et cherche à trouver conjointement une solution.


Les mesures prises peuvent aller de l'approbation d'un plan d'amélioration et/ou la mise en œuvre de contrôles intensifs, à une suspension temporaire jusqu'à la suspension ou le retrait de la certification. La fraude ou le refus d'un contrôle entraînent un retrait immédiat.
Les producteurs et les commerçants ont le droit de faire appel à la Commission d'Appel contre une décision du comité de certification.


La certification et le contrôle sont entièrement gratuits pour les producteurs. Le travail de Max Havelaar/FLO est rémunéré par le droit de licence que les détenteurs de marque paient pour l'utilisation du logo sur leur produit.

Contrôle


Un contrôle est effectué par la suite, afin de s'assurer du respect des critères du commerce équitable qui sont les suivants :


Critères du commerce équitable :


« Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine », Déclaration universelle des Droits de l'Homme, article 23.


Les engagements impératifs du commerce équitable sont :


° Travailler avec les producteurs parmi les plus défavorisés, dans le cadre d'un développement durable.
° Garantir un prix permettant une juste rémunération des acteurs économiques, en particulier les plus fragiles. Concrètement, les prix sont discutés ouvertement avec les différentes parties prenantes, et jamais imposés.
° Pré-financer les commandes pour ne pas faire reposer uniquement sur le producteur les besoins en financement.
° Privilégier des relations commerciales durables avec les producteurs. Pour ces derniers, c'est la régularité qui assure l'avenir.
° Refuser systématiquement une quelconque forme d'esclavage ou de travail forcé, y compris l'exploitation des enfants.
° Assurer la transparence entre les différents partenaires et le contrôle sur le respect de ces principes, à chaque étape du processus.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article